Bienvenue sur le blog de Stéphane Pion

Alone on the River

Alone on the River
Le film documentaire de notre expédition au coeur de l'Himalaya en vente ici

jeudi 20 novembre 2008

Les Cévennes

Le Massif des Cévennes et son Parc National se situent dans les montagnes du Sud de la France dans le département de la Lozère. Pendant le week-end du 11 novembre, nous avons fait trois descentes de rivières inoubliables avec des paysages à couper le souffle.

C’est au village de Dourbie perdu dans le Parc National, que nous nous sommes donné rendez-vous avec Eric, Val, Franck, Benji, Romain et Raph pour notre première journée dans les Cévennes.
Nous voici au départ de la Dourbie, la rivière a un aspect plutôt tranquille mais après quelques centaines de mètres la rivière se resserre en gorges profondes d'aspect très différent. Les rapides de classe V VI ne cessent de s’enchaîner et nous donne un plaisir immense et une excitation intense a chaque passage.
Au dernier rapide de la section, le Bazar à bulles, un long et périlleux portage nous attend à travers les bois et les châtaignes pour rejoindre les véhicules. La remonter est de classe VI ;-).
Le soir, un bon restaurant au village de Dourbie ou l’accueil est chaleureux, sûrement qu’ils n’ont pas l’habitude de voir autant de personne a la fois ;-).

Nous reprenons la route afin de rejoindre la vallée du Tarn et ses sources pour y passer la nuit.
Le réveil a été des plus beau, un spectacle a perte de vu, aucun bruit, aucune ligne électrique ni civilisation n’est là pour gâcher le paysage.
Un bon déjeuner est nous voilà partis à pied à travers cette immense plaine, afin de rejoindre l’embarquement au pont du Tarn (le plus vieux pont de Lozère) sur le mont Lozère ou le Tarn prend sa source.


Une petite photo de groupe et nous voilà parti sur les sources du Tarn V VI avec Eric et Valentin qui seront nos guides car c’est eux qui ont découvert cette partie de rivière au début de l’année.
Cette partie a était naviguer par une dizaine de kayakiste en France. Avec la Dourbie, c’est l’une des plus difficile rivières des Cévennes.
Les premiers kilomètres sont de classe II, un paysage splendide ou nous entendons seulement le bruit des pales dans l’eau. Puis la rivière s ‘arrête est nous n’apercevons plus que la cime des arbres…..


C’est la que tout commence, la rivières s’enfonce dans la vallée avec une pente impressionnante, des rapides comme le Norvégien, la râpe a fromage, la Couturière qui se suivent et entre chaque rapide un plat de quelques mètres, juste pour nous laissez le temps de regarder le prochaine cassure. Le Gorille, les demoiselles, l’épaule gauche, l’Omelette… Des noms de rapides qui prennent tous leurs sens et pour finir l’un des plus beau rapide de la section « les 5 Frangines»
Il reste encore pas mal à faire, mais la nuit arrive vite et nous devons remonter aux voitures.
Le portage à travers les bois est très dur et identique a celui de la Dourbie.
C’est ça les Cévennes !!! mais bon que c’était beau !!!


Le lendemain nous partons sur le haut Lot (III IV) pour se faire une petite descente où tout le monde va pouvoir naviguer sans stress et toujours avec de magnifiques paysages. On en profite avant de rentrée a la maison.



Si un jour, vous venez dans les Cévennes n’oubliez pas de vous munir du topo guide kayak Cévennes par Henri Denis. Il vous aidera sur beaucoup de parcours de classe II a VI.


A bientôt sur l’eau.

Photos : Romain Guirao
Les sources du Tarn

Le haut Lot

1 commentaire:

Val Grollemund a dit…

Toujours un plaisir de partager des moments avec toi et toute la clique que se soit sur l'eau ou en dehors!!
;-)
Tu les a faites les sources tu vois!! reste plus que une partie à la prochaine pluie...

bises


Bienvenue sur le blog de Stéphane Pion.